Eléments de linguistique

 

Les découvertes de F. de SAUSSURE


Pour de Saussure, le " signe linguistique " (ce que dans le langage profane nous appelons le mot) est formé de deux faces, comme les deux faces d'une pièce de monnaie :
* Le signifiant est la " forme phonique " (le son) du mot prononcé ;
* le signifié est " l'image " (nous dirions aujourd'hui le concept) du mot que nous avons dans la tête au moment où nous l'entendons.


Ainsi le signe " cheval " est formé du signifiant 'cheval ' et du concept cheval (la représentation du mot que nous avons dans l'esprit).


Pour DE SAUSSURE, signifiant et signifié sont inséparables. Il n'y a pas de signifié sans signifiant (tous les concepts peuvent être représentés par des mots ?) et pas de signifiants sans signifiés (tous les sons veulent dire quelque chose) sinon les mots entendus dans une langue étrangère que nous ne parlons pas du tout.

"La langue est une convention..."Il n'y a pas de raison d'appeler un cheval à l'aide du signifiant 'cheval' ; la preuve est que les autres peuples l'appellent autrement : 'caballo', 'pferd', 'horse'...

Et c'est parce le rapport signifiant/signifié est arbitraire qu'il n'y a pas de raison de le changer.

Synchronique / Diachronique


Jusqu'à présent, toutes les personnes qui s'intéressaient à la langue : philosophes, grammairiens, philologues... privilégiaient l'histoire de la langue sur son fonctionnement " ici et maintenant ".
De Saussure inverse l'ordre.
"La langue est un système dont toutes les parties peuvent et doivent être considérées dans leur solidarité synchronique" (CLG, p.124) "
La langue est comparée à une parti d'échecs : "La valeur respective des pièces dépend de leur position sur l'échiquier, de même que dans la langue chaque terme a sa valeur par son opposition avec tous les autres termes" (CLG, p.126)
Avec de Saussure, on commence à s'intéresser à la façon dont la langue fonctionne (Territoire ?) et non plus seulement aux règles à observer pour la bien parler (Cartes ?) Rapprochons cette phrase de de SAUSSURE : "Parler de loi linguistique en général, c'est vouloir étreindre un fantôme" (CLG, p.130) à l'idée de base de l'Ecole de Palo Alto selon laquelle on ne peut pas parler de "communication en général", mais seulement de séquences précises de communication. Encore une fois c'est, bien avant la date, l'introduction, dans notre culture, de l'ICI ET MAINTENANT.

Ce site fait partie des sites de la communauté de l'Analyse Relationnelle
 
Citations du cour
" La langue est une convention, et la nature du signe dont on est convenu est indifférente " (CLG, p. 26)
" La langue est, de toutes les institutions sociales celle qui offre le moins de prise aux initiatives " (CLG, p.107)
" Chaque peuple est généralement satisfait de la langue qu'il a reçue... L'arbitraire met à l'abri de toute tentative visant à la modifier " (CLG, p.106)
" Est synchronique tout ce qui se rapporte à l'aspect statique de notre science, diachronique tout ce qui a trait aux évolutions " (CLG, p.117)
" La valeur respective des pièces dépend de leur position sur l'échiquier, de même que dans la langue chaque terme a sa valeur par son opposition avec tous les autres termes " (CLG, p.126)
 
"Langue et écriture sont deux systèmes distincts ; l'unique raison d'être du second est de représenter le premier" (CLG, p. 45)
 
Il est stupide de se référer à l'écriture comme l'ont fait tous les grammairiens avant lui car "c'est comme si l'on croyait que, pour connaître quelqu'un, il vaut mieux regarder sa photographie que son visage" (CLG, p.45)
 
Analyse
  Notions d'analyse
3 niveaux pour connaître
   

Analyse de langage

 


Analyse relationnelle
L'analyse de langage
Linguistique
Ferdinand de Saussure
Chomsky
Définitions sémantiques
Sens des mots
Trois niveaux de l'analyse de langage

Langage non conscient
Langage et prévisions

Analyse lexicale
Loi de Zipf
Langage et redondance
Analyse thématique
Une thématique objective
Analyse syntaxique
L'analyse d'un graphe
Les cartes mentales
Les associations verbales

Analyse relationnelle
 
Les 6 critères

Contenu et Relation
Les axiomes de Palo Alto
Critères de hiérarchie
Paix et Guerre
Carte et Territoire
La sémantique générale
Je - Tu - Nous
Satisfait ou non
Analyse croisée
Analyse diachronique
   
Anacip agent intelligent
 
Lexique automatique

les boîtes thématiques
Comparaisons et indices
Prévisions et évolutions
   
Applications
 
Vie quotidienne

Audit d'entreprise
Formation à la vente
Relation clients
Le modèle Pharma
L'opposition Langue / Parole


Langue = ce qui est commun à un peuple. Parole = un ensemble de textes réels.
"En séparant la langue de la parole, on sépare du même coup : 1. ce qui est social de ce qui est individuel ; 2. ce qui est essentiel de ce qui est accessoire et plus ou moins accidentel" (CLG, p 30) D'autre part, pour De Saussure (et pour la première fois) la langue (orale) est plus importante que l'écriture : "Langue et écriture sont deux systèmes de signes distincts ; l'unique raison d'être du second est de représenter le premier...". Il est stupide de se référer à l'écriture comme l'ont fait tous les grammairiens avant lui car "c'est comme si l'on croyait que, pour connaître quelqu'un, il vaut mieux regarder sa photographie que son visage" (CLG, p.45).

Et pour jouer à créer des mots, le LOGOTRON.

NOS ANACIP
d'OR !

Le plus puissant

Le plus utile
Le plus proche