Le langage, révélateur indiscret

 

On ne sait pas ce que l'on dit


Ce n'est pas une critique de qui que ce soit, mais un constat :
on ne sait pas avec précision ce que l'on dit, ni ce que l'on vient de dire ; on sait seulement ce qu'on avait l'intention de dire.

Il suffit de faire une expérience simple : parlez (ou faites parler quelqu'un) pendant 5 minutes dans un magnétophone, puis écrivez les mots exacts que vous avez prononcés et le nombre de fois où vous les avez prononcés.

Vous serez étonné de l'écart entre ce que vous avez dit (magnétophone dixit) et ce que vous croyez avoir dit.

 

Le langage, vecteur de changement


Des trois niveaux de connaissance d'un individu que nous avons vu par ailleurs :
les opinions, le langage et les comportements, seul le niveau du langage atteint un tel seuil de "non-conscience".

On y voit tout de suite deux avantages considérables pour ceux qui étudient le langage de leurs partenaires :

* Premier avantage : ils en viennent à savoir sur eux, plus qu'ils n'en savent eux-mêmes ;

* Deuxième avantage : puisque le langage que l'on adopte n'est qu'en partie conscient, alors les changements de langage passeront plus inaperçus que les changements d'opinions ou de comportements.

C'est pourquoi, les études de langage, sont plus efficaces que les autres, quand l'objectif est d'amener des changements dans la population étudiée par l'étude.

Ce site fait partie des sites de la communauté de l'Analyse Relationnelle
 
Tu ne sais pas ce que tu dis, et tu ne vois pas que je te fais changer de langage.
On dit que le langage exprime la réalité, telle qu'on la voit ; on oublie de dire que le langage crée cette réalité tout autant qu'il la représente.
Autrement dit, changez le langage de quelqu'un, vous changerez en même temps sa philosophie.
Le langage joue souvent le rôle d'intermédiaire entre le niveau de la pensée et celui des comportements. Je dis ce que je pense et je dis ce que je fais. Mais aussi, je pense ce que je dis, et je fais ce que je dis. Enfin, pour compliquer : les deux autres niveaux peuvent jouer entre eux : je pense ce que je fais, et j'agis en fonction de mes croyances. Ouf ! Mais, qui sommes-nous au milieu de ces liaisons dangereuses ? Et quel type d'études réussira à nous dévoiler, tel que nous sommes en nous-mêmes ?
Et pour jouer à créer des mots, le LOGOTRON.

NOS ANACIP
d'OR !

Le plus puissant

Le plus utile
Le plus proche
 
Analyse
  Notions d'analyse
3 niveaux pour connaître
   

Analyse de langage

 


Analyse relationnelle
L'analyse de langage
Linguistique
Ferdinand de Saussure
Chomsky
Définitions sémantiques
Sens des mots
Trois niveaux de l'analyse de langage

Langage non conscient
Langage et prévisions

Analyse lexicale
Loi de Zipf
Langage et redondance
Analyse thématique
Une thématique objective
Analyse syntaxique
L'analyse d'un graphe
Les cartes mentales
Les associations verbales

Analyse relationnelle
 
Les 6 critères

Contenu et Relation
Les axiomes de Palo Alto
Critères de hiérarchie
Paix et Guerre
Carte et Territoire
La sémantique générale
Je - Tu - Nous
Satisfait ou non
Analyse croisée
Analyse diachronique
   
Anacip agent intelligent
 
Lexique automatique

les boîtes thématiques
Comparaisons et indices
Prévisions et évolutions
   
Applications
 
Vie quotidienne

Audit d'entreprise
Formation à la vente
Relation clients
Le modèle Pharma