Chomsky et la Grammaire Générative

 

Compétence, Performance...


La grammaire générative date des années 1960 seulement.
Noam CHOMSKY s'est intéressé aux règles qui permettent de produire et de comprendre du langage, dans l'optique d'aboutir à la création d'un système expert capable de comprendre le langage humain.

L'observation de base, pour simplifier, pourrait être celle-ci :
"Tout sujet adulte parlant une langue est, à tout moment, capable d'émettre spontanément, ou de percevoir et de comprendre, un nombre indéfini de phrases que, pour la plupart, il n'a jamais prononcées ni entendues auparavant."

Cette capacité, qui arrive vers la deuxième année chez l'enfant, Chomsky l'a appelée : COMPETENCE, (dans le sens anglo-saxon, to compete) ou savoir linguistique implicite des sujets parlants.

A partir de cette compétence, les sujets peuvent émettre une infinité de phrases différentes, ce qui constitue la PERFORMANCE (to perform).

"La compétence est la connaissance que le locuteur-auditeur idéal a de sa langue. La performance, elle, concerne l'emploi effectif de la langue, les énoncés du vrai locuteur-auditeur, avec ses faiblesses et ses limites, dans les situations concrètes".

Chomsky ne cache pas qu'il s'agit là d'une version plus scientifique de l'opposition LANGUE / PAROLE de de Saussure..

Comment passer de la COMPETENCE à la PERFORMANCE :
par l'application de règles de TRANSFORMATIONS. On retrouve ainsi la notion de règles de construction qui permettent, à partir de phrases minimales de construire une infinité de phrases différentes et toujours plus complexes.

D'où la primauté de la syntaxe dans la grammaire générative.

Ce site fait partie des sites de la communauté de l'Analyse Relationnelle
 
Citations
Tout sujet adulte parlant une langue est, à tout moment, capable d'émettre spontanément, ou de percevoir et de comprendre, un nombre indéfini de phrases que, pour la plupart, il n'a jamais prononcées ni entendues auparavant.
La compétence est la connaissance que le locuteur-auditeur idéal a de sa langue. La performance, elle, concerne l'emploi effectif de la langue, les énoncés du vrai locuteur-auditeur, avec ses faiblesses et ses limites, dans les situations concrètes.
L'intérêt pragmatique de cette théorie est que, pour connaître un langage donné, nous n'avons plus besoin de recueillir un nombre important de textes (dits représentatifs de la population étudiée), mais seulement de connaître la COMPETENCE et les règles de TRANSFORMATIONS.
Et pour jouer à créer des mots, le LOGOTRON.

NOS ANACIP
d'OR !

Le plus puissant

Le plus utile
Le plus proche
 
Analyse
  Notions d'analyse
3 niveaux pour connaître
   

Analyse de langage

 


Analyse relationnelle
L'analyse de langage
Linguistique
Ferdinand de Saussure
Chomsky
Définitions sémantiques
Sens des mots
Trois niveaux de l'analyse de langage

Langage non conscient
Langage et prévisions

Analyse lexicale
Loi de Zipf
Langage et redondance
Analyse thématique
Une thématique objective
Analyse syntaxique
L'analyse d'un graphe
Les cartes mentales
Les associations verbales

Analyse relationnelle
 
Les 6 critères

Contenu et Relation
Les axiomes de Palo Alto
Critères de hiérarchie
Paix et Guerre
Carte et Territoire
La sémantique générale
Je - Tu - Nous
Satisfait ou non
Analyse croisée
Analyse diachronique
   
Anacip agent intelligent
 
Lexique automatique

les boîtes thématiques
Comparaisons et indices
Prévisions et évolutions
   
Applications
 
Vie quotidienne

Audit d'entreprise
Formation à la vente
Relation clients
Le modèle Pharma