L'analyse lexicale et ses surprises

 

Comment constituer un lexique

Le mot est facilement défini par un ordinateur, comme un ensemble de caractères séparés par des blancs.
Pour le linguiste, ce n'est pas aussi facile.
En effet, nous trouvons au moins trois types de mots :
1) Les mots "outils" qui ne signifient rien en soit, tels que les adverbes, les prépositions... Généralement, dans la plupart des études, ces mots-là vont atterrir dans une "poubelle" et ne sont pas analysés.
2) Les mots-thèmes dont le sens est sufisamment large pour ne plus être significatif. Les mots-clés les plus fréquents font partie de cette catégorie. Par exemple, le mot "banque"dans une étude sur la banque.
3) Les mots ou expressions significatifs en soi.
 
Le lexique est un ensemble fini


Notre joie est sans bornes quand on s'aperçoit que, quel que soit le sujet de l'étude, le lexique constitué est composé d'un ensemble "fini" de mots et d'expressions.
Qu'est-ce à dire ? Qu'il suffit d'interroger un petit nombre de personnes (autour de vingt) pour connaître la totalité du lexique du sujet étudié. Sur un sujet donné, nous avons tous le même lexique, composé en moyenne de quelques centaines de mots différents.

La pauvreté de notre langage est en fait une aubaine pour l'analyste, car il peut appliquer à son sujet les principes et théorèmes de la théorie des ensembles finis. Autrement dit, quand un interlocuteur a parlé, je sais ce qu'il a dit (les mots, les thèmes...) mais aussi ce qu'il n'a pas dit. Et le non-dit est souvent tout aussi signifiactif que le dit.

Ce site fait partie des sites de la communauté de l'Analyse Relationnelle
 
Citations
Plus le vocabulaire d'une population est pauvre, plus il est facile de l'étudier et d'en prévoir les évolutions.

Quand on est en possession de tous les mots possibles au sein d'un sujet donné, on peut analyser le non-dit de chacun, donc comparer les langages de sous-populations entre elles, ou même mettre en place des analyses individuelles.
Si le lexique est un ensemble finis de mots et d'expressions, on peut alors comparer les entretiens entre eux et calculer les intersections (ou mots communs), des unions (mots présents au moins chez une personne)...
 

 

 

 

Et pour jouer à créer des mots, le LOGOTRON.

NOS ANACIP
d'OR !

Le plus puissant

Le plus utile
Le plus proche
 
Analyse
  Notions d'analyse
3 niveaux pour connaître
   

Analyse de langage

 


Analyse relationnelle
L'analyse de langage
Linguistique
Ferdinand de Saussure
Chomsky
Définitions sémantiques
Sens des mots
Trois niveaux de l'analyse de langage

Langage non conscient
Langage et prévisions

Analyse lexicale
Loi de Zipf
Langage et redondance
Analyse thématique
Une thématique objective
Analyse syntaxique
L'analyse d'un graphe
Les cartes mentales
Les associations verbales

Analyse relationnelle
 
Les 6 critères

Contenu et Relation
Les axiomes de Palo Alto
Critères de hiérarchie
Paix et Guerre
Carte et Territoire
La sémantique générale
Je - Tu - Nous
Satisfait ou non
Analyse croisée
Analyse diachronique
   
Anacip agent intelligent
 
Lexique automatique

les boîtes thématiques
Comparaisons et indices
Prévisions et évolutions
   
Applications
 
Vie quotidienne

Audit d'entreprise
Formation à la vente
Relation clients
Le modèle Pharma